Appel a la construction du Front Uni International Anti-Impérialiste et Antifasciste

Construisons le front uni anti-impérialiste international contre le pillage impérialiste, le terrorisme d’État, la fascisation, le fascisme, l’intervention militaire étrangère, la subversion et les guerres d’agression ! Pour la libération nationale et sociale, la démocratie, la liberté et le socialisme !

La crise économique et financière mondiale de 2008 a eu pour effet d’accélérer et d’intensifier la lutte pour la redivision du monde. Agressif et anti-populaire, l’impérialisme américain reste la plus forte puissance impérialiste et le principal belliciste. Mais un monde multipolaire a émergé.

La rivalité inter-impérialiste s’intensifie. Toutes les puissances impérialistes poussent agressivement à l’avant dans la lutte pour l’hégémonie sur les sources bon marché de ressources naturelles et de travail, les marchés, les champs d’investissement et les sphères d’influence. Parmi les grandes puissances impérialistes, une lutte acharnée pour la redivision du monde fait rage. Le danger d’une guerre mondiale s’accroît.

Règles de travail du Front uni

Formulaire d’inscription au Front uni

De nouvelles puissances sont apparues alors que d’autres déclinent. C’est la loi du développement inégal. Dans les conditions de l’impérialisme, la rivalité implacable entre les puissances impérialistes est la conséquence inévitable. Elles ne s’accordent que dans leur exploitation et leur oppression du prolétariat et des peuples du monde, donc leur hostilité envers la lutte de libération des masses exploitées et opprimées, en particulier la classe ouvrière révolutionnaire et les partis révolutionnaires du monde.

Dans ce contexte, le temps est venu pour une force qui s’oppose à ce système impérialiste mondial de manière organisée et avec une unification croissante : dans un front uni anti-impérialiste contre le pillage impérialiste, les impositions néo-libérales, le terrorisme d’État, le racisme, la fascisation, l’intervention militaire étrangère, la subversion et les guerres d’agression – pour la libération nationale et sociale, la démocratie, la liberté et le socialisme ! Il est temps que le prolétariat et les peuples opprimés de ce monde, avec leurs mouvements spécifiques et nationaux, unissent leurs rangs dans ce mouvement mondial commun, ascendant et tourné vers l’avenir.

1. Les éclaircissements sur le caractère de l’impérialisme, la discussion des changements dans le système impérialiste mondial et le consensus, les décisions et les conclusions correctes pour la stratégie et la tactique des forces démocratiques du monde sont les tâches fondamentales du front uni anti-impérialiste.

2. Partout dans le monde, comme en Ukraine, en Syrie, au Yémen, au Venezuela, en Asie de l’Est et ailleurs, la lutte impérialiste pour la prédominance dans le monde est menée sur le dos des peuples. La tendance générale à la préparation à la guerre impérialiste aggrave le danger de guerre. Cela se manifeste de plus en plus par la montée des mouvements fascistes, les guerres commerciales, l’armement massif, les grands exercices militaires, les provocations délibérées, les menaces d’invasion, les conflits locaux, jusqu’aux confrontations directes des pays impérialistes, et finalement jusqu’à la menace d’une 3ème guerre mondiale.

3. Le front uni anti-impérialiste doit être un front uni antifasciste. Les dirigeants fascistes ou proto-fascistes comme Trump, Erdogan, Modi ou Bolsonaro, mais aussi le développement à droite des gouvernements et des partis bourgeois dans la plupart des démocraties bourgeoises, ainsi que la fascisation des machines d’État doivent être résolument et activement combattus et arrêtés. Cette tâche est urgente.

4. L’impérialisme signifie partout la réaction. C’est pourquoi le front uni anti-impérialiste met à l’ordre du jour la lutte pour la préservation et l’extension des droits et libertés démocratiques. Nous ciblons l’anticommunisme des personnes au pouvoir, qui cherche à discréditer le socialisme comme alternative à l’impérialisme aux yeux des masses.

5. Les travailleurs et travailleuses du monde entier souffrent des conditions d’exploitation et d’oppression sans cesse croissantes sous le règne du néolibéralisme et du terrorisme d’État. Dans l’impérialisme, les forces productives révolutionnaires, malgré tous les progrès sociaux et technologiques, sont finalement transformées en leur contraire. Chaque jour, sur tous les continents, il y a des grèves qui sont de plus en plus liées aux luttes des grandes masses. Mais ces luttes se déroulent encore largement isolées, dans un cadre national et sans échange adéquat d’informations et de soutien mutuel de la part des révolutionnaires et des travailleurs du monde entier. La classe ouvrière internationale avec le prolétariat industriel moderne comme noyau ne pourra s’opposer au système impérialiste mondial et lui devenir supérieure que si elle est unie et mobilisée ! La classe ouvrière internationale doit être l’épine dorsale et la force dirigeante du front uni anti-impérialiste.

6. Le prolétariat mondial a besoin et recherche l’alliance avec tous les peuples opprimés de ce monde – les paysans pauvres, les peuples indigènes, les femmes, les jeunes, les réfugiées et réfugiés, les travailleurs et travailleuses migrants, les minorités et tous ceux et celles qui se battent pour la démocratie et la liberté. Les luttes de libération dans de nombreux pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, les luttes de libération des peuples philippin, kurde, palestinien et autres, ont un ennemi impérialiste commun dans le capital financier international et exercent une influence révolutionnaire et un attrait tourné vers l’avenir. Leurs expériences doivent être mises à la disposition de tous les exploité-es et opprimé-es !

7. La surexploitation de la nature accélère la transition vers une catastrophe environnementale mondiale qui met en danger les fondements de la vie humaine. Les travailleurs et travailleuses sont particulièrement touchés, en raison de conditions de travail dangereuses pour la santé ; les petits paysan-es et les travailleurs-euses agricoles le sont également, et d’autres parties importantes de la population sont gravement touchées par les inondations, les ouragans et les sécheresses. La lutte pour l’emploi, de meilleures conditions de travail ou des salaires plus élevés doit être combinée et coordonnée avec la lutte pour sauver l’environnement du système de profit capitaliste débridé !

8. Des milliards de femmes particulièrement opprimées doivent relier leur lutte pour l’égalité des droits, contre l’empreinte patriarcale et féodale des sociétés, pour la libération des femmes, avec la lutte anti-impérialiste ainsi qu’avec le mouvement ouvrier et révolutionnaire.

9. Les jeunes du monde voient leur avenir en danger. Ils sont souvent à l’avant-garde des luttes de masse. Leur énergie et leur dynamisme doivent être renforcés par une conscience anti-impérialiste claire et par leur formation de combattants inébranlables pour l’avenir.

10. Nous appelons à combiner la fondation du front uni anti-impérialiste avec une discussion stratégique sur la manière dont une société libérée de l’exploitation et de l’oppression peut être gagnée. Nous tenons compte du fait que de nombreuses forces participantes considèrent le socialisme comme l’alternative.

Combattons l’impérialisme ! À bas le pillage impérialiste, le terrorisme d’État, la fascisation d’État, le fascisme, l’intervention militaire étrangère, la subversion et les guerres d’agression !
Travailleurs et travailleuses de tous les pays, unissez-vous !
Travailleurs et travailleuses de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous !
Pour la libération de l’humanité de l’exploitation et de l’oppression – pour la libération nationale et sociale, la démocratie, la liberté et le socialisme !

 


 

Règles de travail du Front Uni International Anti-Impérialiste et Anti-Fasciste

Règle 1. En tant qu’initiateurs du Front uni international anti-impérialiste et antifasciste (ci-après le Front uni ou Front), la Ligue internationale de lutte des peuples (ILPS-LIPP) et la Coordination internationale des partis et organisations révolutionnaires (ICOR), lancent l’Appel ci-dessus et invitent d’autres formations internationales anti-impérialistes et antifascistes à se joindre au Front.

Le Front uni sera un mouvement d’organisations alliées sans centralisme démocratique et d’ appareil coûteux et onéreux.

Article 2. Pour la première phase – par exemple le premier semestre de l’année 2020 – un Comité consultatif provisoire sera composé de trois représentant-e-s de l’ICOR et de l’ILPS chacun. À la fin de la période transitoire, le Comité provisoire doit rendre des comptes. Une proposition pour la composition du Comité consultatif doit être faite, qui tient compte de la composition qui sera sans doute élargie d’ici là.

L’article 3. Le Comité consultatif provisoire invite, reçoit et confirme les répondants à l’Appel et aux Règles du Front.

Règle 4. La déclaration de participation au Front uni doit être communiquée à l’ILPS et à l’ICOR au plus tard le 31 mars 2020. Ces déclarations peuvent contenir des propositions d’amélioration des documents, des demandes de collaboration au sein du Comité consultatif et des propositions et actions à entreprendre par le Comité consultatif.

Article 5.  Les tâches du Comité consultatif provisoire sont les suivantes :

– publier l’appel et les règles proposées ; en ce qui concerne les règles, il faut distinguer entre la parties des règles qui font l’objet d’un consensus entre l’ICOR et l’ILPS et les parties des règles qui doivent encore être définitivement clarifiées.

– la collecte de propositions pour l’amélioration des documents

– déroulement de la discussion sur les différences

– proposer des documents finaux, y compris les propositions d’amélioration et la discussion

– la mobilisation des candidatures au Comité consultatif

– l’organisation d’une méthode démocratique de composition du Comité consultatif

– planifier la création et le lancement du Front qui aura lieu avant la fin du mois de juin 2020.

– définir et détailler le processus d’invitation et les modalités du forum de lancement

Il est proposé que le forum de lancement ait lieu la dernière semaine de mai 2020 conjointement avec une semaine d’actions mondiales anti-impérialistes

+++++

Article 6. La première réunion du Comité consultatif pendant la formation/le lancement du Front décide de la mise en œuvre de « l’Appel » et « des Règles », examine les modalités plus détaillées du travail et adopte un nom court et accrocheur.  La poursuite de la participation au Front est confirmée par le Comité consultatif.

Les représentant-e-s de ces formations internationales qui sont d’accord avec l’Appel et les Règles constituent le Comité consultatif du Front.

La composition du Comité consultatif est limitée à un nombre gérable de dix à quinze représentant-e-s desdites formations internationales.

Des représentant-e-s désignés d’organisations nationales importantes et des personnalités éminentes peuvent assister aux réunions du Comité en tant qu’observateurs/trices sur invitation du Comité consultatif (ci-après également appelé Comité).

Article 7. La fonction de président du Comité, dénommé « président ou présidente », fait l’objet d’une rotation à intervalles fixes. La première présidence sera partagée par l’ILPS et l’ICOR pendant un an. Par la suite, elle tourne tous les deux ans parmi les membres en exercice selon les noms en ordre alphabétique des formations internationales formant le Comité.

Article 8. Les buts et objectifs du Comité :

  1. Rassembler, par l’intermédiaire de leurs représentant-e-s, les formations anti-impérialistes et démocratiques de toute envergure et dans tout domaine d’intérêt qui sont d’accord avec l’appel à la construction du Front mentionné ci-dessus ;
  2. Encourager, faciliter et promouvoir l’unité entre eux par une coopération pratique ainsi que par des consultations et des consensus sur les questions ;
  3. Publier des déclarations sur les problèmes et appeler à des actions et des campagnes coordonnées ;
  4. Encourager la création de plateformes thématiques pour la coordination et l’action au sein du Front uni, comme par exemple des femmes, des travailleurs-travailleuses, des autochtones, des instituts de recherche, etc. si nécessaire.

Article 9. Les campagnes et les actions du Front, qui doivent être approuvées par le Comité, comprennent les éléments suivants : plaidoyer, recherche, publications, congrès, conférences, séminaires et actions sociales et politiques.

Article 10. Les représentant-e-s au sein du Comité assistent aux réunions du Comité à leurs frais respectifs. Les formations qu’ils représentent sont responsables de la mobilisation des ressources pour les campagnes et les actions dans leurs domaines respectifs. Si des frais communs sont encourus, ils sont partagés proportionnellement.

Article 11. Le Comité se réunit régulièrement au moins une fois par an, en présence de la majorité de ses membres. Le Comité se réunit en temps utile par vidéoconférence sur toute question en suspens proposée par au moins la majorité des membres.

Article 12. Un personnel de coordination est mis à disposition par la formation internationale représentée par le président ou la présidente en exercice. Les réunions annuelles sont également accueillies par l’organisation qui fournit le président ou la présidente à ce moment-là.

Règle 13. La présidente ou le président veille à ce que tous les membres du Comité consultatif soient informés et délibèrent en temps utile et envoie régulièrement des lettres d’information du Comité consultatif à tous les participants du Front uni. Tous les participant-e-s du Front uni ont le droit de faire des propositions au Comité et de recevoir une réponse en conséquence.

Article 14. La coopération se fait dans le respect mutuel, avec une culture démocratique de débat, et les décisions sont prises par consensus. Aucune formation n’est obligée de participer à des activités décidées dans le sens d’un centralisme démocratique. Toutefois, une coopération fiable doit suivre en cas de confirmation de la participation.

Règle 15. À la fin de chaque période importante, au moins une fois tous les deux ans, le Comité convoque un forum pour rendre compte de ses travaux et présenter des propositions visant à développer le travail du Front et, si nécessaire, les structures. Le Comité consultatif poursuivra les discussions et tirera des conclusions sur la base des débats du forum.

 


 

Pour vous inscrire au Front uni antiimpérialiste et antifasciste, veuillez remplir et envoyer ce formulaire :

accepte de faire partie de l'AIAFUF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.