L'ILPS dénonce le rôle impérialiste du Canada au Venezuela

L'ILPS au Canada soutient le Président démocratiquement élu Nicolas Maduro et les vaillants efforts du peuple de la République bolivarienne du Venezuela pour défendre leur pays contre l'ingérence flagrante impérialiste dirigée par Washington dans le affaires de leur pays.

L'ILPS au Canada dénonce la décision du gouvernement canadien impérialiste, mimant l'administration réactionnaire de Trump, de soutenir le «Président intérimaire» autoproclamé Juan Guaidó. Un membre de l'élite locale et de l'extrême-droite populaire will parti, Guaidó était pratiquement inconnue au Venezuela jusqu'à il ya quelques semaines. Il n'a pas de soutien populaire et est simplement un navire pour la conspiration impérialiste en cours. Guaidó a déjà annoncé son intention de dénationaliser l'entreprise pétrolière d'État, CITGO. Le Venezuela possède l'une des plus grandes réserves pétrolières au monde.

Cette manœuvre extra-constitutionnelle de changement de régime a manifestement été orchestrée par l'administration Trump et ses fidèles mollassons à Ottawa, étant donné leur soutien immédiat et peu critique à guaidó. Il s'ensuit une tentative infructueuse de coup d'État le 21 janvier par un petit groupe de la garde nationale qui aurait été offert le paiement. Les 25 instigateurs sont en détention et les forces armées ont réaffirmé leur loyauté envers le Président Maduro.

Nous rejoignons des forces anti-impérialistes et démocratiques partout dans le monde et des gouvernements progressistes en Amérique latine pour condamner ces actes méprisables.

Ce n'est pas la première fois que des tentatives de coup d'État ont été faites. En 2002, des millions de vénézuéliens se sont battus pour restaurer Hugo Chávez à la présidence dans les 48 heures d'une tentative de coup d'État, montrant au monde le pouvoir du peuple de se battre.

En cette période critique, les membres de l'ILPS au Canada sont invités à s'organiser et à se joindre à des actions pour soutenir le peuple vénézuélien alors qu'ils luttent pour bâtir une société juste et équitable basée sur les concepts de la révolution bolivarienne. Tout cela face aux menaces impérialistes et aux sanctions financières et économiques destinées à punir le peuple vénézuélien pour avoir osé bâtir une société qui refuse d'obéir aux préceptes de Washington et de l'entreprise.

Le gouvernement du premier ministre canadien, Justin Trudeau, a également imposé des sanctions ciblées et a empêché l'Ambassadeur vénézuélien de retourner au Canada.

Les événements récents au Venezuela suivent la prestation de serment du Président Nicolás Maduro pour un second mandat de six ans en fonction le 10 janvier 2019. Le Président Maduro a été réélu l'an dernier avec 67% des suffrages lors d'élections jugées libres et équitables par des observateurs indépendants. Il y a eu un taux de participation de 46% aux urnes malgré le boycott des principales parties de droite de l'opposition.

L'inauguration de Maduro a rassemblé des dizaines d'invités internationaux, y compris des chefs d'état de Bolivie, de Cuba, d'El Salvador et du Nicaragua, ainsi que des délégations de haut niveau de la Chine et de la Russie.

Le Président Maduro a gagné l'ire des Etats-Unis et les réactionnaires locaux pour soutenir l'héritage de Hugo Chávez dans la mise en œuvre des réformes sociales et économiques qui profitent aux masses larges du peuple, en particulier les masses laborieuses des ouvriers et des paysans.

L'impérialisme américain ne peut pas pardonner Chávez et Maduro pour nationaliser l'industrie pétrolière qu'il convoite avidement. De même l'oligarchie locale ne peut pas pardonner Chávez et Maduro pour l'utilisation des profits de pétrole pour construire des écoles, des hôpitaux et des cliniques, le logement à faible coût et d'autres programmes progressifs pour les masses larges du peuple.

Malgré l'offensive de propagande impérialiste, le soutien financier et politique à la prétendue opposition, et les menaces d'une intervention militaire pure et simple, l'écrasante majorité des travailleurs vénézuéliens se sont fermement levés, réalisant que les graves difficultés au Venezuela sont dues en grande partie aux dures sanctions économiques et financières de Washington. Ils ne veulent pas faire partie d'un retour aux politiques néolibérales promues par l'opposition dominée par l'élite qui a dévasté les pauvres du Venezuela au cours des décennies précédant l'élection de Chávezà la fin des années 90.

Encore une fois, nous condamnons cette nouvelle tentative des États-Unis et des réactionnaires locaux au Venezuela pour renverser la République bolivarienne du Venezuela et inverser l'orientation patriotique et progressive de ce gouvernement Bolivarien. Nous étendons notre solidarité au gouvernement et au peuple Vénézuéliens et soutenons leur droit à l'autodétermination nationale et à tracer leur propre cours de développement indépendant.

Vive le Président Maduro et le gouvernement du Venezuela!

Vers le bas avec l'impérialisme américain et ses procurations locales!

Canada, mains au large du Venezuela!

Terminez les sanctions contre le Venezuela!

Vive le peuple vénézuélien!

Vive la solidarité internationale!

Ilps-canada.ca www.facebook.com/IlpsCanada/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.