Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) – Philippines condamne le massacre de Sagay 9

23 octobre 2018
LETTRE OUVERTE

Les membres du Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) – Philippines, composé d’ONG, d’organisations confessionnelles, de syndicats, de groupes de solidarité et de citoyennes et citoyens canadiens qui s’intéressent aux Philippines ont été choqués d’apprendre le massacre de neuf ouvriers agricoles, dont 4 femmes et 2 mineurs, le 20 octobre 2018 à l’hacienda Nene, située à Sagay City dans la province de Negros occidental. Dans le passé, nous avons déjà exprimé notre profonde préoccupation face à la grave détérioration de la situation des droits de la personne aux Philippines, en particulier le contexte d d’impunité. Nous sommes profondément inquiets du fait que ces meurtres constituent un autre exemple de la violence perpétrée contre des membres de communautés rurales et des dirigeants qui défendent leur droit d’accéder à la terre et à des moyens de subsistance décents.

Les victimes étaient des membres de la Fédération nationale des travailleurs de l’industrie du sucre (NFSW, en anglais) qui participaient à une activité de culture de la terre, appelée « bungkalan » : lorsque les terres restent inutilisées après la récolte de la canne à sucre, des membres de la NFSW l’occupent et la cultivent pour nourrir les membres des communautés agricoles marginalisées.

Ces terres appartiennent à un grand propriétaire terrien qui craint la campagne menée par la NFSW qui milite pour une véritable réforme agraire et une redistribution des terres. Le Département de la réforme agraire avait d’ailleurs signalé que les terres en question devraient être redistribuées aux travailleurs agricoles en tant que composante du Programme global de réforme agraire du gouvernement philippin (CARP, en anglais). Après des décennies d’attente pour que le CARP apporte une solution juste aux problèmes des sans-terre, les ouvriers agricoles et les paysans sans-terre ont commencé à exercer leur droit de cultiver la terre pour leur survie.

L’industrie sucrière de Negros est responsable de 25 % de l’emploi des ouvriers agricoles locaux, ceux-ci qui comptent parmi les plus pauvres du pays. Ces ouvriers sont en très grande majorité sont des paysans sans terre qui luttent pour gagner un salaire décent et qui luttent contre la faim une fois la récolte terminée.

La police de la ville de Sagay a identifié les victimes de différentes communautés comme étant :

  • Eglicerio Villegas, 36 ans
  • Angelife Dumaguit Arsenal, 47 ans
  • Paterno Baron, 48 ans
  • René « Dodong » Laurencio Sr. 53
  • Morena Mendoza, 48 ans
  • Marcelina « Neknek » Dumaguit 60
  • Rommel « Bingbing » Bantigue, 41 ans
  • Joemarie Oghayon Jr., 16 ans
  • Marchtel Sumicad, 17 ans

Aujourd’hui, les paysans sans-terre et ouvriers agricoles, de même que les membres des communautés autochtones, constituent les principales cibles de l’armée philippine depuis que le gouvernement Duterte a intensifié le programme de lutte contre l’insurrection armée après l’annulation des négociations de paix avec le Front démocratique national des Philippines (NDFP). Entre juillet 2016 et septembre 2018, cent cinquante-sept agriculteurs ont déjà été tués sous ce gouvernement.

Nous faisons écho à l’appel lancé par les défenseurs des droits de la personne aux Philippines et demandons :

  • Une enquête indépendante et approfondie de la Commission des droits de la personne des Philippines ;
  • Justice pour les victimes d’assassinats extrajudiciaires et la fin desl’impunité ;
  • La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement des Philippines et le Front démocratique national dessPhilippines ;
  • Une véritable redistribution des terres ;

Nous demandons en outre au gouvernement canadien de mettre fin au financement et à la coopération avec les Forces armées des Philippines, la police nationale et d’autres organisations liées aux violations des droits de la personne.

Cordialement,

KeltiCameron                                                                          SebastiánVielmas
Animatrice du GTAP-Philippines                                       Chargé de programme de Groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale

Asia-Pacific Working GroupCanadian Council forInternational Co-operation39 McArthur Avenue, Ottawa, Ontario, K1L 8L7tel (613) 241.7007 fax (613) 241.5302

web site www.ccic.ca

Groupe de travail Asie-Pacifique

Conseil canadien pour la coopération internationale 39 Avenue McArthur, Ottawa, Ontario, K1L 8L7

tél. (613) 241.7007 téléc. (613) 241.5302

site web www.ccci.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.