L’ILPS condamne les attaques terroristes à Bruxelles et les precedents dans d’autres villes dans le monde

Par le Professeur Jose Maria Sison
Président, Ligue Internationale des Luttes des Peuples

La Ligue internationale des Luttes des Peuples (ILPS) exprime sa plus profonde sympathie aux victimes des derniers attentats à Bruxelles revendiqués par Daesh (Etat islamique, ISIS ou ISIL), ainsi que ceux précédemment commis dans d’autres villes du monde par des groupes affiliés soit à Daesh soit à Al Qaida. Nous adressons nos sincères condoléances aux familles des victimes et aux peuples soumis à l’intimidation par des actes de terreurs insensés contre la population civile.

Nous condamnons les auteurs des attentats terroristes à Bruxelles, qui ont assassiné 36 personnes et blessés 250 personnes à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Ce sont les derniers attentats terroristes perpétrés par les cellules de Daesh. Il y a eu des centaines d’attaques similaires commises soit par Daesh ou Al Qaïda depuis ceux de Beyrouth et de Paris de l’année dernière. La plupart d’entre elles ont été commises dans les régions de guerres comme l’Afghanistan, l’Irak, la Libye ou la Syrie.

En dehors de ceux-ci, il y a eu l’attentat de Bamako, au Nigeria le 20 novembre 2015, celui de Tunis, en Tunisie le 24 novembre 2015, celui de San Bernardino, en Californie le 2 décembre 2015, celui de Istanbul, en Turquie le 12 janvier 2016, celui de Jakarta, en Indonésie le 14 janvier 2016, celui de Ouagadougou, au Burkina Faso le 15 janvier 2016, celui de Ankara, en Turquie le 17 février 2016, celui de Mogadiscio, en Somalie le 26 février 2016, une fois de plus celui de Ankara, en Turquie le 13 mars 2016 et finalement celui de Grand Bassam, en Côte-d’Ivoire le 14 mars 2016.

Daesh s’est vanté de façon éhonté de sa responsabilité dans les attentats d’octobre dernier à Ankara qui ont tués une centaine de personnes et blessés plus de gens, ainsi que de celui de novembre dernier à Paris, qui a tué 129 personnes, et à Beyrouth, qui a tué 40 personnes et blessé 300 autres ainsi que pour la plupart des attentats ultérieurs. Daesh jubile maintenant sur le bombardement de Bruxelles qu’il a revendiqué.

Ces attentats terroristes visent à tuer et de mutiler des civils. Ils sont répréhensibles en tant que crimes contre l’humanité. Ils sont inhumains et insensés et ne peuvent être justifiés par aucune cause politique rationnelle ou par aucune stratégie militaire. En s’attaquant à des civils innocents, ils ne peuvent gagner des adhérents ni gagner de force politique ou militaire. Ils sont exécrés par le peuple.

Mais le terrorisme mené par les cellules armées de Daesh ou d’Al-Qaïda sont de petite échelle et paraissent bien pâle en comparaison aux bombardements massifs menées par le méga-terrorisme des forces américaines et de l’OTAN contre le peuple au cours des guerres d’agression et d’intervention militaire. Celles-ci ont tués des millions de civils, détruit des hôpitaux et des écoles, des zones industrielles et des infrastructures civiles et ont rasées des villes, comme en Afghanistan, en Irak, en Yougoslavie, en Libye et en Syrie.

L’utilisation d’armes prohibées comme des bombes au phosphore blanc qui tuent en brûlant profondément la peau des victimes, ainsi que l’utilisation de l’uranium appauvri qui causent des épidémies de cancer dans les communautés touchées est courante. Le chef impérialiste Obama et les sionistes israéliens ont tué beaucoup plus d’hommes, de femmes, d’enfants, de personnes âgées et de malades que Daesh et Al Qaida, en utilisant des drones et des bombes pour viser les hôpitaux, les écoles, les bâtiments résidentiels, ainsi que les rassemblements sociaux comme les mariages.

Les États-Unis et d’autres dirigeants occidentaux montrent leur grande hypocrisie quand ils condamnent les auteurs djihadistes des odieux crimes terroristes. En premier lieu, Daesh et Al Qaida sont des créations de leur CIA et du MI6 et d’autres organismes pro-américains du renseignement comme l’ISI du Pakistan et le Mossad israélien dans le but de renverser certains régimes. Par la suite, après s’être laissé utilisés à des fins impérialistes, ces groupes djihadistes se mettent à employer le terrorisme pour poursuivre leurs propres objectifs en utilisant des attentats insensés et en tirant aveuglement sur des innocents.

Ils trouvent un terrain fertile pour le recrutement chez les jeunes musulmans qui ont soif de vengeance, car ils ont perdu des proches parents ou amis du aux agressions impérialistes, car ils ont vu leurs terres natales détruites par les guerres d’agression pour renverser un régime menés par les États-Unis et de l’OTAN, et parce qu’ils sont soumis à la discrimination et au fanatisme religieux dans les pays impérialistes. Un grand nombre de recrues de Daesh et d’Al Qaida viennent ainsi de ces pays.

Les dirigeants occidentaux trompent leur propre peuple et les peuples du monde quand ils pointent d’un doigt accusateur, devant les cameras de la télévision et par des grandioses mises en scène, les groupes djihadistes qu’ils ont créés en premier lieu afin de couvrir leurs plus grands crimes et leurs guerres d’agression contre les peuples du Moyen-Orient et d’Afrique dans la poursuite de leurs objectifs impérialistes, qui sont de piller les richesses et les ressources de ces régions stratégiques.

Les attentats à la bombe de ces groupes armés, qui martyrisent les peuples d’Europe, sont le fruit amer des actions et des politiques des dirigeants bourgeois qui suivent la direction des États-Unis dans ces guerres d’agressions et d’interventions militaires inhumaines et cruelles. Les peuples d’Europe doivent donc se lever pour réclamer de leurs gouvernements l’arrêt de leur obéissance aveugle à l’agenda des guerres des États-Unis.

Les peuples d’Europe doivent également être vigilants afin que ces incidents terroristes ne soient pas utilisés par les gouvernements bourgeois pour justifier des lois fascistes et des pratiques visant l’imposition d’un Etat policier qui viserait les personnes et millions de réfugiés déplacés de leur pays à cause de ces guerres d’agression impérialistes. Le président français Hollande a déjà utilisé les attentats de Paris en novembre pour imposer un état d’urgence. Cela pourrait être un prélude à des mesures plus répressives.

Les citoyens européens ne doivent pas se laisser devenir une victime par deux fois par leurs propres gouvernements: d’un côté en subissant la riposte aux actions de leurs gouvernements qui soutiennent les guerres d’agression des États-Unis, puis d’un autre par l’utilisation possible de ces attentats terroristes pour imposer un Etat policier terroriste pour freiner davantage leurs libertés.

Nous appelons les peuples d’Europe et du monde à condamner et à s’opposé à tout type de terrorisme contre le peuple, y compris le mini-terrorisme d’Al Qaida et Daesh qui est inspiré ou provoqué par le méga-terrorisme de l’impérialisme américain et de l’OTAN. Nous appelons les peuples d’Europe et du monde à s’opposer à toute tentative des gouvernements au pouvoir d’utiliser l’existence de cellules d’Al-Qaïda et de Daesh et d’autres groupes terroristes créés par les Etats-Unis pour justifier la doctrine américaine de guerre permanente et de terrorisme d’État pour réduire davantage et violer les droits démocratiques fondamentaux du peuple, ainsi que les libertés fondamentales.