Libérez les militants de l’IPA Arrêtés pour rejeter l’APEC et l’Ordre du Jour de la Libéralisation du Commerce!

L’Alliance du Peuple de l’Indonésie (IPA)

L’Alliance du Peuple de l’Indonésie (API), une large alliance des organisations de masse et de la société civile, a fermement condamné le Gouvernement de SBY-Boediono, qui, par le moyen de son appareil militer, la Police de la Ville de Surabaya, avait dispersé et arrêté des militants pour avoir organisé une manifestation contre la réunion annuelle des Ministres du Commerce de l’APEC (Surabaya, les 20 et 21 Avril) et le Programme de Libéralisation du Commerce. Cette action a également  exposé le Gouvernement de l’Indonésie  en tant que complice de la puissance capitaliste monopoliste internationale, ainsi a-t-il déclaré le directeur général de l’Institut pour des Etudes Nationales et Démocratiques (Indies).

« Cette action montre la tentative désespérée du Gouvernement de SBY-Boediono pour assurer le bon déroulement de la libéralisation du commerce, qui est en fait très nuisible à l’agriculture et aux petites et moyennes entreprises industriels en Indonésie », a déclaré Ario, qui est également membre du Secrétariat National de l’Alliance du Peuple de l’Indonésie (API).

La manifestation pacifique qui a été menée par des dizaines de membres des organisations membres de l’API à Surabaya, qui étaient le Front National des Etudiants (FMN) à Surabaya, le FMN de Jombang, le FMN de Malang et le Forum de la Communication pour la Jeunesse de Surabaya (FKPS) a eu lieu sur la rue Basuki Rahmat, non loin de l’hôtel JW Mariot sur la rue Malang Embong où se tenait la Réunion des Ministres du Commerce de l’APEC. Mais la manifestation pacifique a été dispersée, ses équipements ont été confisqués et  ses participants ont été arrêtés par la Police de la Ville de Surabaya, avec l’argument que l’organisateur de la manifestation n’avait pas prévenu la police. Ce n’était qu’un prétexte utilisé par la police pour disperser et arrêter les manifestants, a déclaré Sandy, coordinateur de la manifestation. La vraie raison était parce que la protestation a été menée contre la réunion de l’APEC et de l’ordre du jour de la libéralisation du commerce, a ajouté Sandy.

« L’argument de la police était absurde, puisque nous avions présenté hier la notification à la Police de la Ville de Surabaya. Il est clair que l’action de la police de disperser la manifestation était contre notre position critique à l’APEC. L’affiche saisie par la police était précisément celui qui rejette l’APEC et le programme de libéralisation du commerce. Ensuite ils ont arrêté quatre camarades et d’autres manifestants « , a déclaré Sandy, qui est également membre de la FMN de Surabaya.

Les manifestants qui ont été arrêtés étaient Ferdy (FMN Surabaya), Fikri (FMN Surabaya), Muklis (FMN Surabaya) et Harun (FKPS). Au moment de l’émission de ce communiqué de presse, les quatre manifestants ont été maintenus en détention par la Police de la Ville de Surabaya. La manifestation pacifique a commencé à 13h30 et a été dispersée par la force environ 14h00 lorsque la manifestation avançait  200 mètres de la rue Basuki Rahmat vers la rue Embong Malang.

L’Alliance du Peuple de l’Indonésie (API) est contre cette mesure fasciste et nous demandons instamment à la Police de la Ville de Surabaya de libérer immédiatement les manifestants arrêtés pour avoir participé à la manifestation qui est un droit de tous les citoyens garanti par la Constitution de 1945 et en conformité avec les règles concernant l’expression publique d’opinions. Cet acte de disperser et d’arrêter les manifestants est une honte pour le Gouvernement de SBY-Boediono qui avait vendu une «Indonésie démocratique» afin d’attirer les investissements étrangers.

« Nous devons noter cette action au milieu des efforts du Gouvernement pour devenir l’hôte des rencontres internationales qui se tiendront dans les prochains mois, qui sont le sommet de l’APEC (en Octobre) et la 9ème Réunion Ministérielle de l’OMC (en Décembre) « , a déclaré Ahmad SH, WALHI, qui est également membre du Secrétariat National de l’API.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.