Libérez les 31 paysans arrêtés! Arrêtez la Confiscation des terres!

Front National des Étudiants

Arrêtez l’Arrestation des Paysans de Pandumaan Sipituhuta par la Police Sous-régional de Humbang Hasundutan, au nord de Sumatra!

Leer en Español
Read in English

Une fois de plus, un conflit agraire a entrainé l’arrestation des paysans qui défendent leur terre. La plantation d’encens de 4100 hectares faisant partie du « tanah adat » (terres dont l’utilisation est réglementée par la loi locale traditionnelle) qui ont été cultivées par les paysans locaux ont été la cible de l’expansion de la Société Toba Pulp Lestari, appartenant à Sukanto Tanoto dans le village de Sioituha Panumaan, de la région de Tollung, Humbang Hasudutan, au nord de Sumatra.

Un total de 16 paysans ont été arrêtés alors qu’ils étaient en service dans la nuit du 26 février et 15 autres dans les premières heures de la même journée, soit un total de 31 paysans arrêtés par la police sous régional de Humbang Hasundutan. L’arrestation qui a commencé avec le suivi de la zone a été faite avec beaucoup de violence, de coups et des pierres lances aux paysans. La police a tiré des coups de semonce.

Ce conflit a débuté en 2009, lorsque la société a commencé à défricher la forêt d’encens, qui fait partie du territoire traditionnel autochtone. En Octobre 2012, la police a arrêté plusieurs paysans. Divers efforts ont été faits par les paysans pour exclure ces terrains de la concession à la société. Ils ont envoyé une lettre au Ministère des Forêts. Cependant, jusqu’à présent, la société continue à défricher la forêt d’encens.

L’arrestation des paysans par la police sous-régionale de Humbang Hasudutan a étendu la criminalisation des activités des paysans. Selon l’équipe de défense des citoyens, les 15 détenus seront transférés à la Police régionale de Nord Sumatra.

Le monopole des terres en Indonésie, en particulier dans le nord de Sumatra, a toujours été préjudiciable aux paysans. Plutôt que d’être une force de protection pour les paysans, les policiers sont devenus un appareil de l’entreprise pour les supprimer. La police a fait peu de cas du défrichement illégal commis par la Société. Le gouvernement, au lieu de résoudre rapidement le conflit, continue à l’ignorer.

Sur la base de l’exposition ci-dessus, la Direction Centrale du Front National des Etudiants condamne fermement l’arrestation des paysans par la police sous-régionale de Humbang Hasudutan. Nous exigeons également:

  1. Que la police sous-régionale de Humbang Hasudutan libère les 31 paysans arrêtés.

  2. Que le chef de la Police d’Etat de la République d’Indonésie  retire ses troupes de la place du conflit agraire dans la région de Humbang Hasudutan  au nord de Sumatra et d’autres parties de l’Indonésie.

  3. Que la police et les autres appareils de l’État arrêtent toute acte d’intimidation et de violence contre le peuple et qu’ils entreprennent une enquête de fond sur les incidents et poursuivent les auteurs de la violence.

  4. Que la Société Toba Pulp Lestari arrête le défrichement dans la forêt d’encens faisant partie des terres autochtones et l’accaparement des terres.

  5. Que le gouvernement de SBY-Budiono prenne des mesures concrètes pour arrêter la violence, l’intimidation, la terreur et l’arrestation arbitraire contre le peuple qui se bat pour ses droits.

  6. Que le gouvernement de SBY-Budiono priorise les actions qui reflètent les principes de la démocratie dans les conflits agraires

Nous invitons également tout le peuple de l’Indonésie à s’organiser et à lutter ensemble pour revendiquer les droits qui ont été usurpés par le gouvernement fasciste de SBY-Boediono.

Vive le peuple indonésien!
Victoire à la lutte de masse!

Jakarta, 26 Fevrier 2012

Direction Centrale
Le Front National Des Etudients

L.Muh.Harry Sandy AME
Secretaire General

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.