Pour la Souveraineté et le Commerce au service du peuple!

Par WAHIL (Forum indonésien pour l’environnement)

Arrêtez la libéralisation du commerce! À bas l’OMC!

Read in English
Leer en Español

(Jakarta, 21 janvier 2013) L’Indonésie attire l’attention mondiale en 2013 alors que le pays s’apprête à accueillir trois conférences mondiales qui discuteront de l’avenir du développement de la planète. Il s’agit notamment du Groupe de haut niveau de l’ONU de personnalités éminentes (HLPEP) sur le Programme de développement post 2015, le Sommet de la Coopération Economique Asie-Pacifique (APEC) et la Réunion Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Cependant, une large alliance d’organisations paysannes, de femmes, des syndicats, et d’ organisations de travailleurs migrants, de jeunes et d’étudiants, organisations environnementales et d’autres groupes communautaires ont déclaré que ces réunions de haut niveau ont tendance à servir les visées du capital monopoliste mondial plutôt que les intérêts des peuples du monde.

Ahmad SH de WALHI  (Forum indonésien pour l’environnement / les Amis de la Terre Indonésie), a annoncé à la presse aujourd’hui la création de l’Alliance des Peuples de l’Indonésie (IAP) afin de diriger et de coordonner les interventions critiques de la société civile et des organisations de masse en Indonésie et dans le monde entier face au programme de mondialisation de ces institutions.

Antonio Tujan de IBON international a expliqué que les élites mondiales tentent de relancer l’agenda de la libéralisation du commerce comme un moyen de surmonter la crise économique mondiale. Pendant près de deux décennies, l’OMC a facilité les exportations et les activités des sociétés multinationales dans le Tiers Monde. Cela a accru leurs profits et l’accumulation des richesses aux mains des élites aux États-Unis, l’Europe et d’autres centres du capitalisme monopoliste. Mais cela a également intensifié l’exploitation des travailleurs et le pillage des pays en développement. Relancer le programme stagnant de libéralisation de l’OMC en 2013, ne résoudrait pas la crise économique mondiale, mais ferait plutôt glisser les pays en développement et d’autres pays dépendants dans une situation encore pire, a-t-il conclu.

Ario Adityo de l’Institut d’études nationaux et la démocratie (INDES) a déclaré à la presse que l’Indonésie est une destination privilégiée pour les capitalistes monopolistes étrangers et pour la libéralisation du commerce à cause de l’abondance des ressources naturelles au pays, sa main d’oeuvre bon marché et sa grande population pour permettre l’expansion du marché, et l’absence de défense sérieuse des droits de l’homme. Il a ajouté qu’en organisant la Réunion Ministérielle de l’OMC, le gouvernement de Susilo Bambang Yudhoyono-Budiono agit a titre de promoteur des capitaux étrangers et des élites locales en Indonésie et en Asie du Sud. Le gouvernement indonésien veut même jouer un rôle encore plus important au sein de l’OMC en proposant Maria Elka Pangestu (Ministre du Tourisme et de l’économie créative et ancienne ministre du Commerce de l’Indonésie) au poste de directeur de l’OMC.

Ahmad SH a indiqué que la quasi-totalité des réunions ministérielles de l’OMC ont été acceuillies par des protestations massives de la société civile. La prochaine Conférence Ministérielle de Bali en Décembre devra faire face à une résistance similaire du peuple de l’Indonésie ainsi que de la société civile du monde entier, a-t-il dit.  Il a promis que l’Alliance du Peuple de l’Indonésie (IPA) deviendra un centre pour la consolidation de la société civile afin d’arrêter « le programme mondial pour l’année 2013» en coordonnant les organisations de la société civile et des réseaux  intéressés à réagir de façon critique aux processus mondiaux se déroulant en Indonésie, comme le Groupe de haut niveau des Nations Unies de personnalités éminentes sur le programma de développement post-2015, l’APEC et  l’OMC.

L’Alliance du Peuple indonésien (IPA) réclame l’arrêt de la libéralisation du commerce au service de l’accumulation du capital, de l’exploitation et de l’inégalité. L’IPA appelle à mettre fin aux relations néo-coloniales qui existent entre les pays aujourd’hui et qui sont appliquées par le biais des accords bilatéraux et multilatéraux inégaux et injustes et des institutions comme l’APEC et l’OMC. IPA appelle les peuples de l’Indonésie et du monde entier à défendre leur souveraineté. Nous avons besoin d’un nouveau paradigme de développement où le commerce sert véritablement le bien-être des peuples et la Terre Mère.

Ario Adityo: +6282122596222
Ahmad SH : +6281337374038

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.